Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram

 

Avril 2018
Première œuvre intégrale pour solistes lyriques présentée par l'Orchestre Étudiant de Toulouse, le célèbre Stabat Mater de Pergolèse sera l'occasion pour nous d'accueillir deux jeunes chanteuses issues des classes du Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse mais aussi des universités toulousaines.
Amandine Bontemps © Emily RémyAmandine BONTEMPS
Soprano
 
Née en 1994 dans les Hautes-Pyrénées, Amandine commence la musique dès son plus jeune âge par la flûte traversière, puis le piano. Elle découvre le chant âgée de 11 ans a travers la comédie musicale et plus tard, la chanson française comme auteur compositeur interprète. Après son baccalauréat elle étudie la musicologie et le chant lyrique a l'Université Toulouse Jean Jaurès et au CRR de Toulouse dans la classe d'Anne Fondeville et Nicolas Kaïtasov. Depuis juin 2017 Amandine est diplômée avec la mention très bien d'un master recherche sur la mélodie française, sous la direction de Michel Lehmann avec qui elle présente les opéras de la saison du Théâtre du Capitole lors des Parlons-en ou des Ateliers d'écoute depuis quatre ans. Aujourd'hui, elle perfectionne son travail vocal auprès d'Elena Poesina ainsi qu'au pôle des arts baroques du CRR de Toulouse avec Jérome Corréas et Samuel Crowther.

La jeune soprano et musicologue fonde avec des camarades trois projets professionnels : le chœur de chambre Dulci Jubilo (dir. Christopher Gibert/baroque et contemporain) ; Les Divaskets (quatuor fe minin a capella) ; enfin Lyra (quintette baroque). Par ailleurs, Amandine est soliste et choriste au sein de divers ensembles en France et en Angleterre : l’Ensemble Baroque de Toulouse (dir. Michel Brun), Archipels (dir. Joël Suhubiette), The Willow Consort (dir. Danniel Purtell), enfin dans la compagnie d'opéra Les Chants de Garonne (dir. Emmanuel Gardeil).

On a pu l’entendre en solo dans le Stabat Mater de Pergolèse et les cantates BWV62, 76, 84, 105, 111, 144 avec l’EBT ou encore la Missa Salburgensis d’Heinrich Biber lors de l’ouverture du festival Toulouse les Orgues en octobre 2015. Partisane de l’éclectisme Amandine participe aussi a des projets pluridisciplinaires : ciné-concerts (Foolish Wives de d’E. V. Stroheim) ; musique, poésie et cinéma (Confessions, Elliot Storey), musicothérapie (La musique et moi, Laurie d’Abbadie de Nodreste) ; rencontre musique classique et actuelle (invite e du groupe [nü]).


Élise Navarro, Orchestre Étudiant de ToulouseÉlise NAVARRO
Mezzo-Soprano

Née en 1992 à Carcassonne, Élise a chanté dès son plus jeune âge dans des ensembles variés, amatrice de gospel et de jazz, elle a découvert le chant lyrique plus tardivement.

C’est en 2015 qu’elle rentre dans l’enceinte du Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, où elle s’enrichit et s’épanouit depuis, dans la classe de Jacques Schwarz et Inessa Lecourt.

Soprano grand lyrique, elle chante actuellement en tant que mezzo-soprano, et on a pu notamment l’entendre dans le Magnificat de Bach et la Petite messe solennelle de Rossini. Elle a également participé à certains spectacles de la compagnie Les Chants de Garonne sous la direction de Jean-François Gardeil.

Doctorante en droit, à l’Université Toulouse 1 Capitole, elle suit également un master spécialisé en management dans une école supérieure de commerce pour exercer les fonctions de directeur d’un établissement de santé.