Aller au contenu
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Instagram

Vous êtes ici : Accueil > Concerts > Saison 2019-2020

Concerts de fin de semestre Moussorgski/Debussy

du 26 mars 2020 au 28 mars 2020 - 20h30 / 16h | Arsenal Basilique St-Sernin / Amphithéâtre Despax UT1
Orchestre Symphonique Étudiant de Toulouse © Antoine Montulé
Pour ce deuxième semestre, l'Orchestre Symphonique Étudiant de Toulouse vous propose une évocation des musiques russe et française du XXème siècle. Il s'agit du premier concert dirigé par son nouveau chef d'orchestre titulaire, Julien Ursule.

Debussy - Petite suite
En bateau / Cortège / Menuet / Ballet

• Moussorgski / Ravel - Tableaux d'une exposition
Gnomus / Il vecchio castello / Tuileries / Bydlo / Samuel Goldenberg und Schmuyle / Catacombes (sepulchrum romanum) / La Cabane sur des Pattes de Poule (Baba Yaga) / La Grande Porte de Kiev

Direction : Julien Ursule

Université Toulouse 1 Capitole - amphithéâtre Despax (Arsenal)
• Jeudi 26 mars à 20h30
Événement Facebook

Université Toulouse 1 Capitole - amphithéâtre Despax (Arsenal)
• Samedi 28 mars à 16h00
Événement Facebook

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 Debussy - Petite suite

La Petite suite, composée par Claude Debussy pour piano à 4 mains entre 1886 et 1889, est une succession de quatre courts mouvements, à la manière d'esquisses. Debussy disait à Varèse en 1911: « J'aime presque autant les images que la musique » ; ce goût du tableau se retrouve dans ces mouvements évocateurs et imagés. Debussy s'inspire pour les deux premiers mouvements, En bateau et Cortège, de poèmes de Paul Verlaine, issus de son recueil Fêtes galantes, qui rend hommage à la peinture de Watteau. Les deux mouvements suivants, Menuet et Ballet, se rattachent plutôt au monde de la danse. C'est en 1907 que Henri Büsser, collègue et ami de Debussy, orchestre sa Petite suite. Comme pour se rattacher encore à l'art pictural, il use de couleurs orchestrales contrastées dans chaque petit tableau.

• Moussorgski / Ravel - Tableaux d'une exposition

Modeste Moussorgsky, compositeur russe faisant partie du Groupe des Cinq, compose en 1874 Les tableaux d'une exposition, une pièce pour piano seul, qui est une suite de dix courts mouvements évoquant chacun un tableau de l'exposition du peintre Victor Hartmann. On peut ainsi voir se succéder l'étonnant Gnomus, un portrait de Samuel Goldenberg, et l'imposante Porte de Kiev. Entre ces tableaux musicaux, des promenades accompagnent les pas d'un observateur qui déambule d'une toile à l'autre. Le thème musical de ces promenades-intermèdes évolue petit à petit et varie en fonction des émotions du promeneur. En 1922, Maurice Ravel, compositeur mais aussi orchestrateur français, adapte les Tableaux pour orchestre symphonique, en donnant, par le jeu des timbres, un relief particulier à l'écriture pour piano. Aujourd'hui, Les tableaux d'une exposition sont parmi les pages les plus jouées du répertoire symphonique.


  • twitter
  • facebook
Partager cette page


En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies